Vous souhaitez recevoir gratuitement FLASH INFO GRIVE : inscrivez-vous ici

Le saviez-vous ?


Pneumopathie aiguë communautaire 

Les pathogènes les plus fréquemment responsables sont :

- le pneumocoque (Streptococcus pneumoniae) 

- les bactéries atypiques (notamment : Mycoplasma pneumoniae, Chlamydia 

pneumoniae, Legionella pneumophila). 

 => Le diagnostic est CLINIQUE et RADIOLOGIQUE.

En savoir plus... Mise au point


Exacerbation d'une BPCO

- L’argument clinique pour une origine bactérienne est la présence d’une expectoration purulente verdâtre franche des crachats.

- Toujours rechercher d’autres causes à l’exacerbation qu’une infection bactérienne. 


Exacerbation d'une BPCO

L'antibiothérapie n'est pas systématique !

Elle doit tenir compte de l'état respiratoire de base du patient :

- Absence de dyspnée (VEMS > 50 %) : pas d'antibiotique 

- Dyspnée d'effort (VEMS < 50%) : antibiothérapie seulement si expectoration franchement purulente verdâtre (amoxicilline ou macrolide ou pristinamycine)

- Dyspnée au moindre effort ou dyspnée de repos (VEMS < 30%) : antibiothérapie systématique (amox/acide clavulanique ou C3G injectable ou fluoroquinolone antipneumococcique *)

* Pas de fluoroquinolone si le patient en a déjà reçu dans les 3 derniers mois

En savoir plus... Mise au point


BRONCHITE AIGUE

- Virale le plus souvent

- Expectoration purulente ne signifie pas surinfection bactérienne.

- La toux peut durer plusieurs semaines, notamment chez le fumeur.

 AUCUNE ANTIBIOTHÉRAPIE N'EST NÉCESSAIRE


En 1ère intention, si Streptatest® (= Streptocoque Beta Hémolytique du groupe A) :

AMOXICILLINE

1 g x 2/jour pendant 6 jours chez l'adulte

50 mg/kg/jour en 2 prises chez l'enfant pendant 6 jours
Et si c'est plus complexe, ayons le réflexe ! Antibioclic ! 


Signes cliniques évocateurs d'angine

ET

Enfant > 3 ans OU Adulte avec score de Mac Isaac ≥ 2 : 

AYONS LE REFLEXE ! STREPTATEST® !

Si Streptatest® négatif : traitement symptomatique !

Si Streptatest® positif : antibiothérapie !

Avant 3 ans, les angines sont considérées comme virales.


Les germes les plus fréquemment responsables de l'angine sont :

- les virus : 50-90 % des cas

- le Streptocoque Beta-Hemolytique du Groupe A

Devant une angine, ayons le réflexe ! STREPTATEST® !

Avant 3 ans, les angines sont considérées comme virales.


Sinusite maxillaire aiguë

En 1ère intention : AMOXICILLINE : 1g x 2-3 fois/jour pendant 7 jours 

Et si c'est plus complexe, ayons le réflexe ! .... Antibioclic !


Dans le contexte actuel de pénurie en VPP 23, les populations prioritaires pour recevoir ce vaccin dans un délai minimal de 8 semaines après la dose de VPC 13 sont :

- Les enfants à risque élevé d'IP qui, après vaccination par le vaccin VPC13, doivent recevoir une dose de vaccin VPP23 à l'âge de 2 ans.

-Les populations à risque élevé d'IP non antérieurement vaccinées et dont la maladie ou la comorbidité justifiant la vaccination a été nouvellement diagnostiquée.

- Pour les autres populations à risque élevé d'IP (populations diagnostiquées avant 2017 ou antérieurement vaccinées), la (ré)administration de VPP 23 pourra être différée à la fin de la période de pénurie.


Sinusite de l'enfant : très rare avant 10 ans !

Une urgence : l'ethmoïdite du nourrisson, exceptionnelle, et très reconnaissable cliniquement.


L'amoxicilline est de préférence administrée toutes les 8 heures.

Mais s'il y a cantine...  Matin et Soir ça marche aussi*

*dose journalière divisée par deux


OTITE MOYENNE AIGUË PURULENTE de l'enfant < 2 ans ou symptômes intenses : antibiothérapie d'emblée :

=> AMOXICILLINE en 1ère intention

=> AMOX + AC CLAVULANIQUE si conjonctivite associée

Et si c'est plus complexe, ayons le réflexe ! ... antibioclic.fr ! 


OTITE MOYENNE AIGUË PURULENTE de l'enfant > 2 ans et symptômes peu intenses : pas d'antibiothérapie en 1ère intention !

Si persistance des symptômes à 48-72 h :

=> AMOXICILLINE en 1ère intention

=> AMOX + AC CLAVULANIQUE si conjonctivite associée


OTITE MOYENNE AIGUË PURULENTE de l'enfant > 2 ans : Faisons confiance à ses défenses !

En l'absence de traitement antibiotique : 

. 60 % des enfants n'ont plus de douleur après 24 h, 86 % après 48 h.

. 95 % des enfants n'ont plus de signes (ni douleur, ni fièvre, ni épanchement) à 3-4 jours.


Les germes les plus fréquemment responsables d'otites moyennes aiguës purulentes et de sinusites sont Streptococcus pneumoniae et Haemophilus influenzae.


Les antibiotiques utilisés dans les infections ORL sont le 1er facteur de risque de résistance d'E. Coli.


La majorité des infections ORL courantes sont d'origine virale et ne nécessite pas d'antibiotique.


En cas de prescription de Fluoroquinolones dans les 6 derniers mois, mieux vaut éviter de les utiliser à nouveaux (stratégie d'épargne).


En cas d'Infection Urinaire Masculine ou de Cystite aiguë à risque de complications, bien tolérée:

Préférons une antibiothérapie différée, puis adaptons selon l'antibiogramme ! 


Le traitement de la pyélonéphrite aiguë simple n'est pas compliqué :

. ECBU obligatoire

. Antibiothérapie probabiliste par CEFTRIAXONE ou CIPROFLOXACINE

. Relais de l'antibiothérapie avec l'aide de l'antibiogramme


Pas d'ECBU de contrôle après un épisode de pyélonéphrite aiguë ou d'infection urinaire masculine si évolution favorable. 


Au cours d’une exacerbation aigue de BPCO, la purulence des expectorations et le degré de dyspnée (en dehors de toute exacerbation) sont à prendre en compte pour la mise en place d’une antibiothérapie.


La bronchite aiguë est le plus souvent d'origine virale, et donc ne nécessite pas d'antibiothérapie.


Un prélèvement d'urine sur TUBE BORATÉ permet de conserver les urines pendant 48 heures à température ambiante.


En cas de rhinopharyngite, l'antibiothérapie ne prévient pas l'apparition de sinusite bactérienne. En revanche une désobstruction rhino pharyngée efficace (DRP) la prévient.


Au début d'une rhinopharyngite, les sinusalgies reflètent la congestion des méats et sont spontanément résolutives.


La colonisation urinaire est définie par la présence d'un micro-organisme dans les urines sans manifestations cliniques associées.

En savoir plus...


La colonisation urinaire ne nécessite pas de dépistage ni de traitement sauf à partir du 4ème de grossesse ou avant une procédure urologique programmée.


Vous souhaitez recevoir gratuitement FLASH INFO GRIVE : inscrivez-vous ici